Thérapie systémique Vriet Ndour Marie Emilie

LA THERAPIE SYSTEMIQUE – Individuel, Couple et Famille

« C’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances,

et c’est notre regard aussi qui peut les libérer. »

 

(A. Maalouf, identités meurtrières.).

 

Au début des années 60, nombre de méthodes et courants humanistes différents ont ont émergé en Europe et aux Etats-Unis. Le courant le plus connu, après la psychanalyse de Freud, est celui de la "thérapie familiale systémique à l’Ecole de Palo Alto, sous l’impulsion de Gregory BATESON, à travers les recherches scientifiques de son équipe. Virginia SATIR créera alors une méthode thérapeutique au sein de l’école de Palo Alto.

La thérapie systémique considère l’individu comme faisant partie d’un système tout entier, couple ou famille (biologique, monoparentale, recomposée,…). Elle met à jour les modes relationnels et permet d’identifier les dysfonctionnements, le principe étant d’agir sur les relations intrafamiliales et de rétablir une situation de communication efficiente, non pathologique.

Selon cette théorie, la famille est considérée comme un "système", dont les processus d'interaction et de communication peuvent dysfonctionner. Aider le patient qui va mal dans la famille, l'amener à changer, c'est aussi aider les autres membres de la famille à accepter de redéfinir leurs rôles et leurs fonctions. Ces évolutions de chacun sont nécessaires si la famille ("le système familial") veut dépasser l'état de crise qu'elle traverse pour aller vers un équilibre relationnel et fonctionnel plus satisfaisant.

 

La thérapie familiale d’orientation systémique est une approche psychothérapeutique spécifique se focalisant sur la famille et les réseaux de relations d'un individu avec son environnement.

Elle est conseillée quand on constate que des problèmes (symptômes) rencontrés par une personne ont aussi des conséquences sur les autres membres de l’entourage.

Tous les membres sont actifs et participatifs, le comportement de chacun est pris dans un jeu complexe d'interactions mutuelles.

Cette thérapie aide à revisiter l’histoire familiale avec un éclairage nouveau et à élaborer un récit cohérent de cette histoire laissant la place à chacun.

Le thérapeute familial d'orientation systémique étudie les interactions et les réactions de chacun des membres de la famille afin de mettre en place des changements utiles dans leurs relations et dans leur vie.

L'objectif visé est d'apprendre aux membres de la famille à communiquer autrement. Pour obtenir un changement, il faudra agir sur le "comment" du fonctionnement de chacun des membres, et pas seulement sur le "pourquoi".

 

La thérapie systémique agit dans le présent, dans "l'ici et maintenant".

La thérapie systémique concerne :

  • les enfants,

  • les adolescents,

  • les adultes.

 

Les séances de thérapie conjugale et familiale dure entre 1h15 et 1h30.

La durée des séances individuelles est de 1h.

Elles ont généralement lieu tous les quinze jours ou tous les mois, en fonction des problèmes présentés, des besoins des membres de la famille, de l'évolution de la situation.

La fin d'une thérapie se décide d'un commun accord entre la famille et le thérapeute, idéalement lorsque l'on constate une amélioration durable des symptômes présents au début, ainsi que des relations familiales.

La durée moyenne se situe entre 6 et 20 séances.

 

 

On appelle "thérapie familiale", la psychothérapie qui réunit le couple parental et les enfants. Elle porte habituellement sur les relations entre les divers membres de la famille, sur des problématiques familiales complexes.

La thérapie familiale systémique permet aux membres d’une même famille, même lorsqu’il s’agit d’une famille recomposée : d'exprimer et d'explorer sans risque leurs pensées et émotions, de comprendre les différentes expériences, les points de vue et de percevoir les besoins de chacun.

Elle s’adresse à toutes les familles, quelles que soient leurs formes : nucléaire, monoparentale, recomposée, homoparentale, séparée…

 

Difficultés souvent amenées par les familles :

Conflit parent-enfant
Conflits conjugaux

Conceptions éducatives différentes
Difficultés de communication entre les parents concernant leurs enfants
Les situations de crise
Bouleversements, chocs dans la famille qui viennent perturber le fonctionnement familial
Manifestations de comportement chez les enfants qui durent malgré les aides mises en place par les parents.

Problèmes scolaires (déficit d'attention, hyperactivité…)

Problèmes émotionnels et comportementaux chez l'enfant et l'adolescent (agressivité, énurésie…)

Troubles alimentaires

L'accompagnement thérapeutique d’événements douloureux (deuil, maladie...)
Les adolescents en souffrance
Les prises de risque des ados et l'épuisement des parents

 

 

 

La thérapie conjugale ou de couple concerne les problèmes rencontrés par les deux conjoints au sein du couple, quand on ressent la nécessité de faire le point avec une personne extérieure. Lorsque chacun reproche à l’autre d’être la cause de sa souffrance, et/ou que le couple vit dans un fonctionnement basé sur des accusations et ressentiments sans pouvoir sortir de cette boucle.

La thérapie permet de faciliter le dialogue, faire émerger les demandes et les attentes de chacun. Pour dépasser une période difficile, pour aider à ressouder une histoire, créer une nouvelle version du couple, voire être accompagnés dans une séparation. 

Elle amène chacun des partenaires à imaginer une relation de couple soutenante plutôt que source de souffrance.

 

 

Exemples de situations abordées avec les couples :

  • Dialogue devenu rare

  • Conflits conjugaux, violences

  • Les problèmes de couple mettent en difficulté le rôle de parent (impact sur les enfants)

  • Projet de séparation, divorce

  • difficultés psycho-sexuelles

  • Jalousie

  • Manque de confiance en l’autre partenaire

 

 

 

La thérapie individuelle.

La psychothérapie systémique peut aussi s'adresser à un individu seul. La thérapeute s'appuiera sur le contexte relationnel de la personne, de son couple, de sa famille nucléaire et élargie, et de son réseau social. Elle s'intéresse aux problèmes que connait la personne pour l’aider la personne à créer des solutions satisfaisantes. La thérapie individuelle s’avère utile lorsque la mobilisation de l’entourage ne peut être envisageable.

Une vision globale de sa situation permet d’élargir le champs des possibles changements.

 

Les problèmes souvent abordés en individuel

  • Frustration, mal-être,

  • Crises d’Angoisses

  • Projets d’avenir « en panne »

  • Manque de confiance en soi

  • Problèmes liés au travail

  • Problèmes de couple

  • Conflits ou dépendance avec les parents